top of page

Le concours d'entrée 2024 est ouvert

Fond retro gaming_low.webp

Une école en partenariat avec
le Ministère de la Culture et le CNC

Lauréate du plan d'investissement national

"France 2030 - La grande fabrique de l'image"

logo ministère de la culture
Logo CNC
logo france 2030
Jeu video-inscription

Votre carrière dans le jeu vidéo et les images temps réel
commence ici !

Avec le soutien tout particulier de la Région Sud

Logo Région Sud

Le jeu vidéo est la première industrie culturelle en France et dans le monde !

5 années de formation artistique et technique intenses pour travailler dans les studios de jeu vidéo et les entreprises de création d'images numériques.

Les inscriptions pour le concours d'entrée 2024 sont ouvertes

Notre vision

Un nouveau paradigme est en train de naître par le rapprochement du jeu vidéo, du cinéma d'animation et de la prise de vue réelle.

Nos métiers s'hybrident, nos outils de création s'harmonisent, nos jeunes créateurs traversent aujourd'hui ces filières professionnelles sans hésitation.

Il nous paraît essentiel, dans le cadre du développement de notre école, de participer à ces rapprochements à la fois artistiques et techniques, permettant à nos étudiants d'être toujours à la pointe des évolutions de nos métiers.

Tout en conservant ce qui fait la particularité de chaque domaine, les formations dispensées au sein de nos différents campus s'enrichissent des compétences multiples qui œuvrent au quotidien.

Fabriquer des jeux vidéo, c'est maîtriser un ensemble de métiers aux multiples compétences.

Nos forces

Notre école est reconnue comme l'une des meilleures au monde dans son domaine. Notre maitrise dans la création des images de synthèse et dans la conception de projets narratifs en font un lieu de prédilection pour les étudiants désireux d'intégrer une formation de haut niveau, mêlant éthique et professionnalisme. Les prix internationaux remportés par nos étudiants font de l'École des Nouvelles Images, l'école la plus primée au monde ces 5 dernières années.

 

Notre structure associative, sans but lucratif, est l'assurance que toute notre énergie est mise au service de la pédagogie, et uniquement de la pédagogie. Une approche transparente où l'ensemble des parties prenantes, étudiants, parents, salariés, équipe pédagogique, participent au développement de l'école. Un cadre de confiance, propice au développement de nos étudiants.

Les métiers du jeu vidéo s'appuient sur des connaissances solides, qui demandent de la rigueur et une forte passion. Les compétences à acquérir sont complexes. Elles demandent une curiosité de tous les instants et de la polyvalence. C'est un secteur éminemment technologique qui confronte au quotidien les arts, le langage informatique et la création d'images numériques. Nos intervenants, tous en activité dans le milieu professionnel, assurent cette transmission au quotidien. Ils participent à maintenir une veille technologique active, à transmettre des savoir-faire à jour des réalités des studios et à favoriser le croisement des regards, indispensable pour que chaque étudiant trouve sa voie.

 

Ces enjeux demandent aux étudiants de s'investir pleinement dans leurs études. De profiter de ces années pour se donner toutes les chances de vivre de belles carrières professionnelles... et elles sont nombreuses. De savoir parfois poser sa manette pour se donner les moyens de passer de l'autre côté de l'écran, du côté des artistes et des techniciens qui travaillent au quotidien à la création de ces œuvres numériques. Notre capacité à nous projeter dans le futur de ces images, en lien étroit avec l'Université d'Avignon et les entreprises du secteur, nous permet d'envisager les évolutions de nos métiers, d'anticiper les besoins du marché de l'emploi.

Nous sommes là pour poser un cadre, à vous, étudiants et futurs étudiants, de saisir cette rare et belle opportunité de travailler dans un secteur qui vous passionne. Cette chance demande une implication sans faille et de la maturité. À vous de nous montrer qui vous êtes !

Le jeu vidéo, premier secteur économique culturel mondial

Une pédagogie en 3 temps

1

Un premier temps consacré à l'acquisition des bases artistiques et techniques

Cette période est essentielle pour appréhender l'ensemble des compétences nécessaires à la création de jeux vidéo. La pratique artistique, la culture générale, la conception visuelle, les arts numériques 2D et 3D, l'initiation aux langages informatiques, composent cette première approche polyvalente des métiers du jeu vidéo.

L'objectif est de structurer le travail des étudiants et de développer une approche professionnelle des différents métiers. Ce temps est nécessaire pour leur permettre de découvrir l'étendue de leurs compétences et de pouvoir ensuite choisir une spécialité professionnelle.

Chaque étudiant fait l'objet d'un accompagnement méthodique et rigoureux pour lui permettre de se développer et de structurer son travail.

2

Un second temps consacré à la montée en compétence dans un domaine ciblé

2 spécialités :

  • GAME PROGRAMMING

  • GAME ART

1 tronc commun : 

  • GAME DESIGN

GAME PROGRAMMING

C'est l'étude des langages informatiques essentiels à la conception des jeux vidéos. La maîtrise des algorithmes, de la syntaxe, de l'intégration dans les moteurs de jeu comme Unity et Unreal Engine, sont les enjeux principaux de cette spécialité.

GAME ARTIST

Cette spécialité se consacre à l'apprentissage des outils techniques et artistiques nécessaires à la création visuelle des jeux vidéo. 

GAME DESIGN

C'est la structuration du jeu vidéo. Du synopsis au scénario, en passant par la création de la mécanique du jeu et l'élaboration des différents niveaux, le Game Designer tient le rôle de chef d'orchestre.

3

Un troisième temps consacré à la professionnalisation

La mise en situation professionnelle permet aux étudiants de concrétiser leur apprentissage à travers de multiples projets de réalisation. Travailler en équipe, gérer les étapes de production et présenter ses travaux face aux plus grands studios de jeu vidéo, sont les étapes à franchir pour préparer son avenir professionnel.

Nous organisons des rencontres professionnelles qui permettent aux étudiants de rencontrer les entreprises du jeu vidéo, de leur poser des questions et de se projeter dans leur future carrière.

Tout au long du cursus, les étudiants seront amenés à travailler en équipe, à collaborer sur la création et la conception de jeux vidéo.

Un jury de diplôme professionnel, composé d'artistes, de techniciens et de créateurs, se réunit pour évaluer les projets des étudiants. C'est un moment extrêmement important qui marque la fin d'un cursus de formation et le début de la vie professionnelle.

En fin de 1ère année, atelier de réalisation d'un jeu de société

Encadrés par Éric Randall, créateur de jeux, nos étudiants conçoivent et fabriquent leur premier jeu de plateau. Mécanique du jeu, définition des règles, design, infographie, etc., c'est une première approche de tous les enjeux.

Le département programmation dans le jeu vidéo

Illustration programmeur

Game Programmer

Il analyse, code et crée les événements et interactions qui forment le jeu. Aussi nommé "développeur jeux vidéo" ou "codeur jeux vidéo", il est un élément essentiel dans le processus de création. Ses compétences dans les langages et outils informatiques lui permettront de donner vie au jeu vidéo. Il intègre les éléments de graphisme, les interfaces, les menus, les volets sonores et les vidéos créés par le reste de l’équipe et les met en interaction avec le joueur, il travaille avec l’ensemble de l’équipe de production afin de pouvoir faire fonctionner tous les éléments ensemble. Grâce à ses talents de codeur, il analyse les besoins informatiques du jeu pour les adapter et les traduire en langage code, quel que soit le support informatique sur lequel il travaille. L’objectif final étant de maintenir une cohérence du jeu et d’en assurer la performance et l’optimisation.

Tools Programmer

Il est entre l’artiste et le designer, il est celui qui facilite leur travail afin qu’ils soient plus efficaces et créatifs. Il travaille sur l’interface graphique et le code programmeur : il imagine l’interface graphiquement en plaçant les composants, en faisant une solution ergonomique, puis la crée sur son ordinateur en utilisant le code.

Au quotidien, le tools programmer passe la majorité de son temps à coder et le reste du temps sur des tâches communes comme des réunions ou des révisions de code. Il a pour défi technique de donner aux joueurs la meilleure expérience possible en utilisant les processus de technologie les plus vastes.

Gameplay Programmer

En réalisant plusieurs interactions au cours d’une partie, l’expérience utilisateur du joueur aura une influence sur l’intérêt du jeu, son confort et sa qualité. C’est pourquoi, lors de la conception du jeu vidéo et de sa programmation, le rôle du Gameplay Programmer est fondamental. Son rôle est de veiller à ce que les éléments définis par le cahier des charges soient respectés. Le ton du jeu, le dynamisme, la jouabilité, la qualité, etc. il sera vigilante sur tous ces aspects. Il est le garant du lien entre les actions prises par un joueur et le comportement de son personnage par exemple.

Avec sa maîtrise des outils informatiques et du code (entre autres) sa mission va même plus loin. Il peut être amenée à réaliser la maintenance du jeu, corriger et ajuster les problèmes éventuels, mais toujours dans un objectif de proposer la meilleure qualité pour le joueur.

Programmeur I.A.

Il intervient, entre autres, sur la programmation des comportements d’un joueur avec son personnage, ou bien sur celui de l’ordinateur qui peut prendre des décisions tout seul. Il crée une expérience de jeu unique et cohérente à partir des principes de l’intelligence artificielle.

L'IA peut faciliter la production de jeux, les superproductions coûteuses largement diffusées. Le niveau de détail des univers et le réalisme de leurs graphismes requiert une grande quantité d'heures de développement. La génération procédurale, c'est-à-dire la création de contenu numérique à grande échelle, de manière automatisée et répondant à un ensemble de règles définies par des algorithmes, permet d'accélérer la création de ces univers.

06.webp

Le département "Game Art"

3DModeling

Concept Artist

Il a pour rôle de transformer une idée en création visuelle afin que celle-ci soit vue et comprise par le grand public. Il va utiliser le cahier des tendances et les éléments graphiques pensés par le directeur artistique pour réfléchir à l’aspect des différents détails du projet.

Ainsi, le concept artist met en images les directives données par le directeur artistique, le chef de projet ou encore le réalisateur lui-même, afin que tous les interlocuteurs techniques et artistiques aient la même vision de l’univers à créer. Sa mission est ensuite de penser et de dessiner des lieux, des personnages, des véhicules, des créatures… et de donner vie à l’atmosphère du projet.

Il faut savoir faire appel à l’imagination !

Les dessins du Concept Artist doivent illustrer parfaitement leur histoire au sein du film ou du jeu vidéo. Le Concept Artist doit ainsi savoir prendre du recul et s’interroger en permanence sur la cohérence de tous les éléments qui forment l’univers du projet. Au quotidien, il doit effectuer un important travail de recherche afin de trouver des sources d’inspiration pour produire ses propres concepts arts.

Cependant, il ne peut pas toujours laisser libre cours à son imagination, un cahier des charges est à respecter et des contraintes techniques existent. Sur un même projet, le dessinateur peut ainsi être amené à modifier et revoir ses créations si celles-ci ne respectent pas ce qui était demandé par le directeur artistique et le chef de projet.

Character Designer

Ou concepteur de personnage en français, il imagine et conçoit des personnages en fonction des attentes du studio de création et des joueurs. Pour cela, il le dessine puis lui donne vie grâce à divers programmes de création graphique sur ordinateur.

Au quotidien, le character designer effectue des recherches graphiques, conçoit des éléments de décor, imagine les futurs personnages et leur donner vie à l’aide d’un travail de conception assistée par ordinateur. Pour mener à bien sa mission, il travaille en collaboration directe avec avec notamment les graphistes, les infographistes, les scénaristes et les programmeurs de jeu vidéo.

Grâce à sa belle curiosité et sa bonne vision du secteur, les missions du character designer consistent également à anticiper les contraintes techniques ou favoriser l’utilisation de ses créations au sein du jeu vidéo.

Technical Artist

Il s’occupe de la conception, de la mise en place et du suivi des processus artistiques. Il est chargé d’optimiser le flux de travail au cours de la production du jeu vidéo. Ainsi, il peut par exemple s’assurer que les fichiers numériques fonctionnent efficacement et que les conceptions sont toujours au niveau de la qualité visuelle demandée. Le Technical Artist doit faire en sorte que les artistes aient tous les logiciels et outils dont ils ont besoin pour mener à bien leur mission. Il a un rôle de superviseur au sein du studio dans lequel il travaille et collabore toujours en lien étroit avec les équipes artistique et technique.

Un métier transversal !

La fonction du Technical Artist possède également une dimension pédagogique puisqu’il doit prêter main-forte aux artistes débutants afin qu’ils développent leurs compétences mais aussi aider l’équipe dont il fait partie à se former aux nouvelles technologies et aux nouveaux processus de travail. En jonglant en permanence entre l’artistique et le technique, le Technical Artist possède un regard transversal sur la production du jeu et fait preuve d’une grande polyvalence et d’un sens du travail en équipe.

Graphiste 3D

Son objectif est de réaliser des modèles en trois dimensions de produits, soit à partir de divers logiciels informatiques, et/ou en modelant directement la matière.


Dans le domaine du jeu vidéo, c’est aussi lui qui conçoit les interfaces et met en place les éclairages dynamiques dans le jeu.

Un métier entre art et technologie !

Le Graphiste 3D élabore les sculptures numériques ainsi que des matériaux et des textures. En plus de respecter le cahier des charges, il doit aussi obéir aux lois de la physique. Le modeleur 3D dispose ainsi de connaissances très variées dans divers domaines tels que l’anatomie, l’histoire de l’art ou bien l’architecture.


De plus, il doit se tenir informé des dernières innovations en suivant une veille artistique et technologique. Désormais, le modeleur n’est pas un simple exécutant mais il peut faire preuve d’initiative et faire des propositions pour faire évoluer le projet du designer. Le modeleur est un partenaire privilégié du designer. Il connaît sa façon de penser, il comprend et partage son langage.

Animateur-trice 2D/3D

Ce professionnelle de l’image de synthèse est capable de donner vie à un personnage, un animal, un objet, un décor. De les mettre en mouvement en fonction des objectifs de la direction artistique tout en restant fidèle à l’histoire, au gameplay. Il se doit donc d’être une fine technicienne qui maîtrise les logiciels 2D et 3D, mais aussi de connaître l’anatomie, l’architecture, le dessin traditionnel.

02_large.webp

Un tronc commun
"Le Game Design"

Le game design intervient une fois que le public du jeu vidéo est ciblé, que le type de jeu et le budget ont été définis. Il conçoit alors le gameplay, c’est-à-dire à la fois les règles du jeu, les fonctions à utiliser et toutes les possibilités d’interaction offertes au joueur.

Le travail du game designer consiste à traduire un scénario écrit en jeu virtuel, avec personnages, scènes, situations et décors. L’ensemble doit inclure des actions, des interfaces, des phases distinctes de jeu, des protagonistes surprenants et différents niveaux de difficulté.

Le game designer commence par rédiger le cahier des charges du jeu (game design document, GDD) qui détaille pour toute l’équipe de production toutes les préconisations à suivre. Car produire un jeu n’est pas un métier de génie solitaire, mais un vrai travail d’équipe ! Il doit en effet se concerter en permanence avec les info-designers, les animateurs, les graphistes, les illustrateurs sonores (sound designers) et les testeurs.

En veillant constamment aux coûts de développement et au respect de la demande du client, le game designer intervient tout au long du développement dans la logique et l’interactivité du jeu, pour créer un univers ludique et captivant.

À lui de construire des énigmes, d’imaginer le comportement des héros, de trouver des épreuves inédites… Il faut que ça bouge et que le joueur reste impliqué dans le jeu !

Il intervient aussi dans le design d’ensemble. Pour cela, il doit faire preuve à la fois d’imagination et d’une grande maîtrise technique. Il a une excellente connaissance des images de synthèse et des logiciels d'infographie 3D. Il maîtrise aussi plusieurs langages de programmation.

Level Designer

Sous la responsabilité du game designer, le Level Designer, ou concepteur de niveaux de jeu, élabore les différents mécanismes de chaque niveau et les réglages du gameplay (concept et règles du jeu). A partir d’un cahier des charges, le level designer imagine et élabore le parcours du joueur en variant les rythmes, la diversité et les difficultés du jeu. Son objectif : construire une expérience ludique plaisante en gardant le joueur au cœur de l’univers proposé par le jeu.

Level design, un process rigoureux et artistique

Tel un architecte du jeu, le level designer cartographie les décors du jeu et y intègre une série d’éléments (personnages, obstacle, énigme, bonus…) qui vont rythmer la progression du joueur et lui permettent d’évoluer d’un niveau à un autre.

Une fois les niveaux dessinés sur le papier, il utilise des logiciels spécifiques appelés éditeurs de niveau pour créer les différentes cartes du jeu (maps, en anglais), modéliser les niveaux, régler les comportements des personnages et intégrer des obstacles. Il teste ensuite la jouabilité du jeu (l’interface, les contrôles de jeu intuitifs, la facilité de prise en main…) et effectue les ajustements nécessaires. Il travaille en étroite collaboration avec tous les acteurs de la chaîne de production tels que des infographistes, des sound designers, des développeurs notamment.

Ambiances infographie.webp

Une équipe pédagogique passionnée, des professionnels talentueux

C'est l'ADN de notre école, une formation professionnelle dispensée par des professionnels en activité. Nous sommes heureux d'accueillir au sein de l'école des personnes aux parcours variés qui participent à nos côté aux définitions des enjeux artistiques et techniques.

Nos intervenants (liste non exhaustive)

  • Frédéric Bast - Programmation / Intégration Unity

  • Yvan Bladet - Programmation / Intégration Unity

  • Frédéric Conil - Infographie 2D

  • Léo Brunel - Infographie 3D

  • Xavier Le Dantec - Infographie 3D

  • Matthieu Grospiron - Photographie / Lighting 3D

  • Nicolas Reinhard - Infographie 3D / Unity

  • Marie Le Bon - Infographie 3D / Unity

  • Reynald Gareneau - Sculpture 3D

  • Benoît Viougeas - Animation

  • Tommy Ha Phuoc - Histoire du jeu vidéo et du Game Design

  • Laure Nollet - Game Design

  • Paul Vandermaessen - Game Design

  • Karl Fayeton - Game Design

  • Aurélien Rousse - Game Design / Infographie 3D

  • Alice Donnet - Narrative Design

  • Eric Randall - Conception de jeux

  • Fabrice Cardot - Dessin académique

  • Daniel Ballin - Character & Environment Design

  • Olivier Fiquet - Dessin

  • Jean-François Evrard - Vidéo

  • Pierre-François Renouf - Sound Design / Montage son

  • Stéphane Vaillant - Anglais

05.webp

Le jeu vidéo en quelques chiffres

2021 s’affiche comme la meilleure année de l’histoire du jeu vidéo en France. Dans « L’essentiel du jeu vidéo », publié en mars 2022, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs montre que le secteur a progressé de 1,6 % par rapport à 2020, qui était déjà une année record. Il a ainsi atteint 5,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires quand, à titre de comparaison, il était de 2,7 milliards d’euros en 2013 (première année d’analyse pour L’Essentiel du jeu vidéo, édition 2014).

Une progression fulgurante, conséquence de plusieurs facteurs : l’évolution et la démocratisation de la pratique, l’essor des consoles nouvelle génération, le développement exponentiel du marché du mobile, la dématérialisation des jeux, le cloud gaming (offrant la possibilité de jouer à des jeux en streaming via internet depuis n’importe quel écran), et toujours la vente des jeux vidéo physiques.

Le secteur est devenu en quelques années, la première industrie culturelle en France, mais aussi dans le monde.

Jeu_level_low.webp

Un cadre propice au développement des étudiants

Nous développons cette filière jeu vidéo dans le respect des enjeux qui nous animent depuis toujours :

  • Un effectif maîtrisé pour favoriser un échange de qualité avec chaque étudiant.

  • Une structure associative, sans but lucratif, pour travailler dans un cadre de confiance.

  • Une maîtrise des coûts de la scolarité qui permet de proposer un tarif raisonnable.

  • Un enseignement dispensé par une équipe pédagogique professionnelle aguerrie à la transmission des savoirs, à la structuration pédagogique et toujours en lien avec les réalités du monde professionnel.

Console

Exemple de cours

  • Histoire des arts

  • Histoire du Game Design

  • Anglais

  • Ateliers vidéo et photo

  • Narration

  • Graphisme 2D/3D

  • Illustration

  • Suivi de projet

  • Animation 2D/3D

  • Sound design

  • Dessin académique

  • Programmation

  • Game Play

  • Moteurs temps réel

  • Conception de personnages

  • Conception d'environnements

  • etc.

Modalités d'inscription

Les inscriptions pour le concours d'entrée 2024 sont ouvertes

L'école finance des aides aux frais de scolarité à destination des étudiants qui en ont besoin. Sur les mêmes critères sociaux que le CROUS, le montant de l'aide peut atteindre jusqu'à 35% du cout de la scolarité.

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir davantage :)

Les inscriptions se font en dehors de Parcoursup.

Les candidats s'inscrivent via notre site Internet.

Un concours d'entrée conditionne l'accès à la formation.

Prérequis :

  • 1ère année : tous types de Bac, prépa artistique, etc.

  • 3ème année : avoir validé 2 années d'études supérieures ou une expérience professionnelle équivalente

  • Votre niveau sera évalué lors du concours d'entrée pour vous proposer l’orientation adéquate.

Curiosité, passion, ouverture d'esprit, rigueur, sont les maîtres-mots de nos formations.

Année scolaire : 2023-2024

Frais d'inscription : 80 €

Coût de la formation : 7 400 € par an

Life is game_low.webp
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • TIC Tac
  • Twitter - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
bottom of page