• École des Nouvelles Images

PORTRAIT D'ALUMNI - Laurie Estampes

Animatrice 3D / Studio THE MILL / Londres

Aujourd’hui animatrice 3D dans une boîte de publicités et trailers à Londres, Laurie nous raconte comment elle est arrivée à l’École des Nouvelles Images et ce qui l'a menée dans une entreprise londonienne. Créative et surtout ambitieuse, elle réalise de nombreux projets et a notamment eu l’occasion de travailler pour le Superbowl aux États-Unis ou encore Amazon.

Bonjour Laurie ! Peux-tu nous en apprendre un peu plus sur ton parcours académique ? Plutôt bon élève ou dernier rang ?


Alors j'ai fait un BAC ES et je suis rentrée à l’école Supinfocom pendant trois ans. C’est ensuite pour mes dernières années de Master que j’ai intégré l’École des Nouvelles Images. J’étais une élève avec des résultats dans la moyenne :-)


Quand j’étais au lycée, je ne savais pas ce que je voulais faire. J’ai toujours été créative, j’aimais la danse, le dessin, la musique. C’est alors une amie de ma mère qui a mentionné les portes ouvertes de l’École des Nouvelles Images. On est allé voir et on a écouté la présentation de Julien Deparis, directeur de l'école. C’est à ce moment-là que je me suis dit que je voulais faire de l'animation en 3D et des films, donc je me suis lancée !

Comment es-tu devenue animatrice 3D ?


Je suis animatrice 3D à Londres depuis un an. Suite à mon film de fin d’études, "Sous la glace", j’ai réalisé une demoreel (présentation de mes travaux) que j’ai publiée sur Linkedin. C’est alors que la société “THE MILL” (Londres) m’a contactée pour me dire qu’ils aimaient mon travail et souhaiteraient travailler avec moi.

Tu travailles sur quel type de projet et avec quel type de personne en ce moment ?

Dans une boîte de pub, c’est super puisque je travaille sur plein de projets différents ! Je fais rarement des projets d’un mois, mais plutôt des projets courts. Par exemple, j'ai fait la bande annonce d’un jeu vidéo qui s’appelle APEX, où on utilise de la MOCAP (on collabore avec un acteur sur lequel on vient placer des capteurs pour capturer ses mouvements).

J’ai également eu l’occasion d’animer un oiseau pour le Superbowl en Amérique. C’était une pub d’Amazon où l’oiseau se fait attraper par un aigle. Et dernièrement, je bosse sur un trailer de jeu vidéo sur lequel j’anime des dinosaures.

Et plus tard, on fait quoi ?

J’aimerais beaucoup poursuivre mon travail de réalisatrice ! J’ai toujours aimé raconter des histoires et faire des montages. Aujourd’hui je ne me sens pas encore prête mais j’ai une histoire qui me trotte dans la tête... Donc je fais des dessins et j'essaie d’écrire tout ça dans mon coin. Un jour j’en parlerai à quelqu’un et peut-être que ce projet se réalisera ;-)

Un conseil à donner aux étudiants de l’Ecole des Nouvelles Images ?

Soyez ambitieux ! Si vous avez une idée derrière la tête, il faut tout donner pour faire en sorte que ça marche et surtout ne jamais se dire qu'on ne va pas réussir. Il y aura des jours avec beaucoup de boulot et il y aura des nuits blanches, mais c’est par là qu’il faut passer si on veut réussir. Il faut s’accrocher, car ça paye pour plus tard !

257 vues

Posts récents

Voir tout